EN | FR

Assurance et placements

Avec simplicité, rapidité et facilitéMD

La hausse des rendements obligataires fera-t-elle dérailler la reprise?

Placements, Sur le vif

Publié par Geoff Johnston

4 mars 2021 09:00:00

Sur le vif  avec Geoff Johnston

Geoff Johnston explique le message derrière la récente hausse des rendements obligataires dans cette vidéo « Sur le vif ».

 

 

Lire le sommaire (vidéo en anglais seulement) :

Bonjour, je suis Geoff Johnston. Je gère des portefeuilles d’obligations à Placements Empire Vie. Il m’a semblé opportun d’enregistrer une courte vidéo « Sur le vif » compte tenu de la hausse récente du rendement des obligations. En fait, leur rendement augmente depuis quelques mois déjà. Par exemple, le rendement des bons du Trésor américains à 10 ans est passé à plus de 1,50 % récemment, après un creux d’environ 0,50 % au cœur de la pandémie l’année dernière. Les rendements obligataires ont pratiquement triplé depuis leurs creux.

Jusqu’à présent, les investisseurs ont accepté la hausse des rendements sans broncher. À mon avis, cette sérénité s’explique par le fait que la hausse a suivi un rythme assez lent et constant. Mais la plus récente hausse, principalement parce qu’elle a été plus abrupte que les précédentes, a provoqué de la nervosité. Les investisseurs ont craint qu’elle puisse faire dérailler la reprise et les marchés.

Nous sommes d’avis que cette nervosité est injustifiée. En premier lieu, les rendements obligataires étaient aussi bas en raison de circonstances très inhabituelles liées à la pandémie de COVID-19. Et même après la récente hausse, nous sommes à peine retournés au point où nous en étions avant la pandémie.  

D’autre part, les investisseurs sont un peu plus nerveux parce que les rendements réels ont augmenté. Les rendements réels correspondent aux rendements réguliers ajustés en fonction de l’inflation. Ainsi, les rendements réels ont augmenté alors qu’ils se trouvaient en territoire fortement négatif. En fait, ils s’y trouvent toujours. 

Nous pensons que des rendements obligataires plus élevés (qu’ils soient nominaux ou réels) sont positifs parce qu’ils témoignent d’une plus grande confiance envers l’économie. Ils indiquent également que la situation pourrait bientôt revenir à la normale, après une longue période difficile à peu près partout dans le monde. 

En plus des rendements obligataires, la courbe de rendement revient aussi à la normale. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, la courbe de rendement est simplement un tableau de rendements à différentes échéances, de la plus courte échéance à la plus longue. Lorsque les rendements à long terme sont beaucoup plus élevés que les rendements à court terme, la courbe est prononcée. 

La courbe de rendement est l’un des plus importants indicateurs avancés que les économistes utilisent pour prévoir l’économie. Le fait que cette courbe soit actuellement très prononcée représente une évolution très positive et saine. Une courbe de rendement prononcée bénéficie également aux banques puisqu’elles peuvent ainsi dégager une marge supérieure sur leurs opérations de prêt. La politique monétaire étant mise en œuvre par le système bancaire, des banques prospères sont indispensables pour les marchés et l’économie en général.

Mais tout n’est pas parfait sur le marché des obligations. Il faut reconnaitre que des pressions inflationnistes semblent s’accumuler. Les facteurs avancés de l’inflation, comme les produits de base, sont actuellement très solides, en particulier le cuivre et le bois d’œuvre qui se trouvent à leur niveau le plus élevé depuis des années. Le pétrole a également connu une croissance : il s’agit probablement du produit de base le plus important sur le plan de l’inflation au sens large.

Le point mort d’inflation, qui reflète le taux d’inflation auquel s’attend le marché des obligations, se situe actuellement à environ 1,7 %. Ce taux représente une hausse, par rapport à ses creux, mais se situe néanmoins dans la zone de confort des banques centrales. La Banque du Canada ne semble pas préoccupée par l’inflation pour le moment et interprète cette récente hausse comme un phénomène temporaire lié à la COVID-19.

Il y a eu des spéculations selon lesquelles le marché des obligations serait en désaccord avec cette interprétation et qu’il tenterait de tester les banques centrales, mais je ne crois pas que ce soit le cas. Comme je l’ai mentionné, les rendements obligataires sont à peine revenus à leurs niveaux d’avant la COVID-19 et sont toujours très bas par rapport aux niveaux passés. Le marché des obligations ne semble pas excessivement préoccupé par l’inflation à plus long terme.

En résumé, le marché des obligations semble simplement refléter un retour à la normale plutôt que quelque chose de plus grave.

Nous continuons de surveiller attentivement l’évolution de la situation et nous vous tiendrons au courant de tout changement.

Je vous remercie de votre écoute, et bonne chance à vous.

 


Les contrats de fonds distincts sont établis par L’Empire, Compagnie d’Assurance-Vie (Empire Vie). Placements Empire Vie Inc. est le gestionnaire de portefeuille des fonds distincts de l’Empire Vie. Placements Empire Vie Inc. est une filiale en propriété exclusive de L’Empire, Compagnie d’Assurance-Vie. La brochure documentaire du produit considéré décrit les principales caractéristiques de chaque contrat individuel à capital variable. Tout montant affecté à un fonds distinct est placé aux risques du titulaire du contrat, et la valeur du placement peut augmenter ou diminuer. Le rendement passé ne garantit pas les résultats futurs. Tous les taux de rendement sont calculés déduction faite des charges, des frais de gestion et des frais d’administration.

Ce document comprend de l’information prospective fondée sur l’opinion et le point de vue de Placements Empire Vie Inc. à la date indiquée et peut changer sans préavis. Cette information ne doit pas être considérée comme une recommandation d’acheter ou de vendre, ni comme un avis en matière de placements ou des conseils fiscaux ou juridiques. L’information contenue dans le présent document a été obtenue auprès de sources tierces jugées fiables, mais la société ne peut en garantir l’exactitude. Placements Empire Vie Inc. et ses sociétés affiliées ne donnent aucune garantie ni ne font aucune représentation quant à l’utilisation ou aux résultats de l’utilisation de l’information contenue dans ce document en matière de justesse, de précision, d’actualité, de fiabilité ou autres, et décline toute responsabilité en cas de perte ou de dommages découlant de son utilisation. Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis et leur valeur change fréquemment. Le rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur. 

Placements Empire Vie Inc. gère les portefeuilles Emblème Empire Vie et les fonds communs de placement Empire Vie (les « portefeuilles » ou les « fonds »). Les parts des portefeuilles et des fonds ne sont offertes que dans les provinces et les territoires où elles pourraient être légalement mises en vente et seulement par les personnes autorisées à vendre de telles parts.

 

Le 1 mars 2021

PARTAGER