EN | FR

Assurance et placements

Avec simplicité, rapidité et facilitéMD

Se synchroniser avec les marchés et éviter les mois ayant le pire rendement

Placements, Vos Finances Personnelles

Publié par Peter Wouters

28 juin 2018 09:00:00

Mon dernier article traitait des avantages d’une stratégie d’achat à long terme selon laquelle l’investisseur conserve son placement malgré les hauts et les bas des marchés.

Mon dernier article traitait des avantages d’une stratégie d’achat à long terme selon laquelle l’investisseur conserve son placement malgré les hauts et les bas des marchés.

Examinons nos quatre amis, Jean, Sarah, Jasmine et Vincent, ainsi que leur comportement de placement dans le cadre d’un autre scénario. Chacun d’entre eux investit 10 000 $ dans l’indice de rendement global S&P/TSX. Cette fois-ci, Sarah, Jasmine et Vincent achètent et vendent leur placement au cours de la même période de dix ans. Ils évitent donc les mois durant lesquels le placement a enregistré le pire rendement.

Quatre amis commencent un club de placement informel : Jean, Sarah, Jasmine et Vincent. Chacun s'engage à placer 10 000 $.

Jean obtient les mêmes résultats que ceux démontrés dans le premier scénario. Sa stratégie d’achat à long terme a généré un gain de 5 860 $. Voyons maintenant les résultats de ses trois amis.

Synchronisations des marchés. Montant de 10 000 $ investi dans l'indice de rendement total S&P/TSX sur 10 ans de 2007 à 2016.

Ce scénario illustre la valeur de la synchronisation des marchés. Elle permet d’éviter les mois durant lesquels un placement précis a connu un creux1. En théorie, les calculs sont valables. En réalité, il est pratiquement impossible d’obtenir les résultats du scénario. Vous connaîtrez les mois qui ont enregistré le pire rendement seulement après les évènements. La même logique s’applique aux mois durant lesquels se produit le meilleur rendement. Les professionnels expérimentés sont incapables de prédire ce genre de résultats, malgré le fait qu’ils travaillent dans ce domaine pour gagner leur vie. Ils ont des accréditations professionnelles, des années de formation et d’expérience et ont accès à des ressources que peu d’investisseurs peuvent se procurer.

Les investisseurs qui n’adoptent pas une discipline d’achat et de détention ne surpassent généralement pas le marché, et encore moins les gestionnaires de fonds professionnels. Cela dit, les deux scénarios peuvent être optimisés si les investisseurs adoptent la méthode de la moyenne d’achat. Cette méthode ne dépend pas de la synchronisation des marchés. Les investisseurs achètent à des intervalles réguliers durant la phase d’accumulation de leur vie, puis vendent à des intervalles réguliers pendant la phase de décumul de leur vie. Ils perçoivent les baisses du marché comme un moment où acheter, puisque les placements sont en vente. Ils conservent ces placements pendant les périodes où ceux-ci connaissent une forte croissance. Le coût moyen de l’achat d’un placement peut être moins élevé avec le temps. De plus, lors de la conception du portefeuille de placement, il est possible de compenser le risque de baisse en travaillant avec un gestionnaire de fonds centré sur la valeur qui offre une protection contre les baisses en plus du potentiel de hausse.

De nombreux investisseurs obtiennent de bons résultats et se sentent moins stressés lorsqu’ils se fient à des professionnels pour choisir le moment où acheter et vendre leurs placements

De nombreux investisseurs obtiennent de bons résultats et se sentent moins stressés lorsqu’ils se fient à des professionnels pour choisir le moment où acheter et vendre leurs placements2. Il est important de choisir la bonne composition d’actifs qui aidera les investisseurs à atteindre leurs objectifs. Les investisseurs doivent considérer les coûts associés à la gestion active des placements et la valeur des conseils et de la planification qu’ils obtiennent des conseillers en placements autorisés en échange de ces coûts. Il s’agit de travailler pour soi-même plutôt que par soi-même. Communiquez avec un conseiller en placements autorisé afin d’obtenir de l’aide.

 

1 Source : « S&P/TSX Composite Total Return – Données Historiques », Investing.com

2 Source : Rapport de la Ivey Business School « The costs and benefits of financial advice », 2013; CIRANO : La valeur des conseils : rapport 2012.

 

Articles connexes :

Conserver ses placements

PARTAGER