EN | FR

Assurance et placements

Avec simplicité, rapidité et facilitéMD

L’impôt qui sera payable à votre décès vous inquiète‑t-il?

Trucs pratiques, Assurance

Publié par Peter Wouters

27 févr. 2018 15:20:26

famille de quatre

Quel sera le plus gros chèque que vous ou votre succession devrez faire? Quand pensez‑vous devoir le faire?

Pour plusieurs, le plus gros chèque qu’ils auront à faire sera celui du montant qu’ils devront au gouvernement à leur décès. Différents impôts s’additionneront alors pour créer une facture considérable : les impôts sur le revenu accumulés ou impayés, ceux exigibles sur la valeur totale d’un régime enregistré d’épargne‑retraite ou d’un fonds enregistrés de revenu de retraite, les impôts sur les gains en capital découlant de biens immobiliers qui se sont appréciés, notamment des biens locatifs ou un chalet, l’impôt sur les placements, et ceux sur la valeur d’une participation dans une société et sur d’autres avoirs. 

Vous vous demandez surement d’où proviendra l’argent pour payer cette facture. Qu’adviendra-t-il des actifs que vous souhaitiez léguer à votre famille? Malheureusement, votre famille pourrait devoir faire la file pour voir ce qui lui reste après que le gouvernement a pris sa part.  

Par contre, vous pouvez bénéficier d’un certain allègement fiscal. Vous pouvez transférer des actifs à votre conjoint par voie de roulement, repoussant ainsi le moment où l’impôt sera exigible. Votre succession et vos héritiers ne pourront pas éviter l’impôt pour toujours; l’impôt dû sera simplement reporté jusqu’à ce que vos héritiers cèdent ces actifs ou qu’ils décèdent.

Vous pouvez désigner des bénéficiaires pour votre assurance vie ou vos régimes d’épargne enregistrés. Vous pourriez ainsi éviter à votre succession de payer des frais d’homologation, puisque les actifs ne seront pas légués par voie testamentaire et ne feront pas partie de votre succession. Le gouvernement pourrait tout de même réclamer de l’impôt sur le revenu tiré de ces actifs, que votre succession devra payer. 

De quelles options devriez-vous discuter avec votre conseiller?

Vous pouvez sacrifier une partie de votre argent durement gagné, de vos placements et de vos actifs en les liquidant et en utilisant le produit pour payer les impôts au décès. Ces ventes peuvent engendrer des frais administratifs, ce qui ne figure probablement pas dans votre plan en ce moment. Sinon, vous pouvez acheter une assurance vie qui couvrira vos impôts à votre décès. Vous protégerez ainsi vos actifs, préserverez vos rêves et répondrez aux attentes de vos héritiers et de vos personnes à charge.

Certains considèrent qu’une assurance vie est un mauvais investissement. Si c’est également votre avis, alors pourquoi ne pas en avoir une dans votre portefeuille et envoyer ce mauvais investissement au gouvernement à votre décès? Conservez vos bons investissements pour un organisme de bienfaisance, vos enfants et votre partenaire de vie.

D’où proviendra l’argent requis pour payer une assurance vie? Il pourrait provenir des rendements que vous obtenez sur vos placements non enregistrés, de vos liquidités actuelles ou encore d’héritiers qui auraient intérêt à protéger leur héritage.

Vous ne savez pas quand vos impôts seront exigibles. La seule chose que vous savez est que, plus vous vieillissez, plus tôt ils seront exigibles. Débarrassez-vous de cette incertitude.

Prenez rendez-vous avec un conseiller en sécurité financière afin d’explorer les options qui vous conviennent. Prendre contact.

PARTAGER