Empire Vie logo

BLOGUE L'ASSURANCE AVEC SOIN

Les 6 principales erreurs des acheteurs d’une première propriété et pourquoi vous devriez en apprendre plus au sujet de l’assurance vie temporaire

Publié par : Empire Life

13 juin 2017 09:20:13

GettyImages-107430121.jpg

De nombreux acheteurs d’une première propriété envisagent souscrire une assurance vie temporaire pour la première fois à l’occasion de la signature un prêt hypothécaire.

L’achat d’une propriété constituera probablement l’une des plus importantes décisions financières de votre vie. Devenir propriétaire peut vous aider à assurer votre avenir financier. C’est pourquoi vous devez prendre des décisions éclairées pour le présent et l’avenir.

Dans cet article, nous relèverons certaines des erreurs les plus fréquentes et coûteuses que commettent les premiers acheteurs. Nous offrirons également des conseils pour l’achat d’une propriété et vous démontrerons que la signature d’un prêt hypothécaire peut constituer le meilleur moment d’envisager une assurance vie temporaire.

Planifier à long terme est la clé.

L’idée d’emménager dans votre propre demeure, où vous élèverez vos enfants et créerez des souvenirs, est très attirante. L’achat d’une nouvelle propriété peut susciter de vives émotions. Il est très naturel de vouloir se lancer sans réfléchir lorsqu’on trouve une demeure présentant un grand attrait extérieur et qui paraît bien. Cependant, les décisions trop rapides peuvent souvent constituer des erreurs.

Voici certaines des erreurs les plus fréquemment commises par les acheteurs d’une première demeure au Canada :

  1. Omettre d’établir un plan financier pour vos souhaits, vos besoins et votre capacité d’achat pour une nouvelle demeure. Il est essentiel de dresser un portrait exhaustif et honnête de vos finances avant de partir à la recherche d’une propriété. Cette démarche vous aidera à mieux peser vos besoins et vos désirs. Si vous prenez le temps de faire vos calculs d’avance, vous établirez ainsi des limites pour prendre des décisions sûres et claires.

 

  1. Négliger de mettre en place un plan B si la vente ne se conclut pas. La vente d’une propriété est généralement assujettie à diverses conditions, dont certaines sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle. Une vente peut tomber même le jour du déménagement.

 

  1. Omettre de tenir compte des frais raisonnables et imprévus. Il peut être tentant d’acheter une propriété pour la pleine valeur du prêt que vous accorderait la banque, mais c’est souvent une erreur. De nombreux frais additionnels sont associés à l’achat d’une maison : réparations, taxe foncière, charges de copropriété, assurance, entretien et services publics. Suivez ce lien de ca ou celui de l’association immobilière du Grand Vancouver (en anglais seulement) pour prendre connaissance des coûts associés à l’achat d’une maison. Cet érable centenaire est majestueux, mais avez-vous tenu compte des frais qui seront nécessaires pour l’abattre le moment venu? Vous économiserez de l’argent à long terme si vous vous assurez de tenir compte de tous les coûts associés à l’achat d’une propriété à l’avance et de planifier vos finances en conséquence.

 

  1. Avoir une pensée à court terme. De quelle superficie aurez-vous besoin dans 5, 10 ou 20 ans? Si vous prévoyez fonder une famille, vous voudrez vous établir dans un quartier favorable aux enfants. Où se trouvent les parcs, les écoles, les supermarchés, les hôpitaux, les garages les plus proches? Vous voyez-vous faire partie de cette collectivité pour une longue période?

 

  1. Négliger de lire les petits caractères. Examinez attentivement tous les documents qu’on vous présente. Assurez-vous de comprendre ce que vous signez. Posez toutes vos questions en cas de doute, et n’hésitez pas à examiner un élément plus en détail. Assurez-vous de comprendre les règles hypothécaires canadiennes et de savoir si vous êtes réellement tenu de signer tous les documents qu’on vous présente.

 

  1. Il est peut-être pratique de contracter une assurance hypothécaire auprès de votre institution financière, mais elle pourrait être plus coûteuse. L’assurance vie temporaire peut représenter une alternative peu dispendieuse à l’assurance hypothécaire. Cette option fait en sorte que le bénéficiaire, plutôt que l’institution financière, recevra le produit de l’assurance advenant votre décès. L’assurance vie temporaire de l’Empire Vie pourrait vous faire épargner jusqu’à 41 %*. Cette assurance ne perdra aucune valeur à mesure que votre prêt hypothécaire diminuera, et ne devra pas être renouvelée à chacun des renouvellements du prêt hypothécaire. Il ne sera pas nécessaire de présenter une nouvelle demande de protection en cas de déménagement ou de refinancement.

L’achat de votre première propriété est un projet très emballant. Prendre votre temps pour planifier votre avenir est la clé pour éviter les erreurs potentiellement coûteuses.

Envisager de souscrire une assurance vie à cette étape de votre vie pourrait représenter l’une des décisions les sensées que vous prendrez. Les primes sont plus faibles tandis que vous êtes plus jeune et la protection demeurera la même pour toute la durée de la police. Vous pouvez également vous adresser à un conseiller en assurance vie pour connaître des façons de protéger votre nouvelle demeure à l’avenir.

Une bonne planification de l’avenir est primordiale.

* Le montant d’assurance vie individuel est basé sur les taux pour une femme en santé de 30 ans, non-fumeuse, qui souscrit une protection d’assurance vie temporaire Solution 20 de 250 000 $ auprès de l’Empire Vie. Le taux est de 16,43 $ par mois en janvier 2017, comparativement au montant d’assurance hypothécaire auprès d’une institution financière de 27,88 $ par mois, basé sur les taux rendus publics par la RBC, la Banque Scotia, la Banque TD, la BMO et la CIBC pour une assurance vie souscrite par la même personne pour un prêt hypothécaire de 250 000 $ en janvier 2017.

Topics: Trucs pratiques